L'Hydre aux 1000 têtes

Librairie l'Hydre aux mille têtes

Du 22 au 25/09/2021

De 10h00 à 19h00

gratuit

Intervenant·e·s

portrait Yann Scioldo Zurcher
Porteur de projet

Yann Scioldo-Zurcher

Histoire

portrait William Berthomiere
Intervenant•e

William Berthomiere

Géographie

portrait Yann Scioldo Zurcher
Intervenant•e

Yann Scioldo-Zurcher

Histoire

portrait
Intervenant•e

Céline Gaille

Photographie

portrait Sandrine_Musso
Intervenant•e

Christophe Imbert

Géographie

La photographe Céline Gaille et deux chercheurs Christophe Imbert et William Berthomière, du projet de recherche CAMIGRI dialoguent dans cette exposition photographique pour donner à voir l’évolution des sociabilités dans le monde rural, plus particulièrement en Ariège,  terrain marqué par une tradition hospitalière et représenté́ comme une « terre des possibles ». C’est la dimension discrète de la présence des acteurs migrants et locaux, dont l’entièreté́ des traits échappent bien souvent aux méthodologies classiques, qui fait ici l’objet d’un dialogue entre recherche et photographie : demandeurs d'asile, néo-ruraux de différentes nationalités et “bobos” ruraux, militants et défenseurs d'une cause, retraites (re)venus de la ville... Il apparait que ce peuplement en mouvement produit un tissu où se croisent des aidants, des familles, des communautés autour de l'habitat, de l'agriculture, du tourisme et des politiques d'accueil des migrants.

Vécu, désiré, appréhendé, le voyage et « les espaces de transition »dessinent ainsi des géographies singulières, qui souvent échappent au langage usuel des cartographes mais que la photographie, elle, sait pouvoir saisir. Ainsi, l’un des tours de force de la photographie serait-il de figurer la migration dans ses moments les plus incertains et fugaces — si malaisés à documenter par ailleurs ?

Aussi il s’agit ainsi de faire ici un point sur les représentations données des migrations et comprendre ce qu’elles ont à nous dire.

 

Pur par hasard fait partie du projet « Penser avec, penser par la photographie » composé de deux volets : l'exposition et une table ronde où des chercheurs interrogent l’apport heuristique de l’image à l’étude des migrations, en se fondant sur la présentation concrète d’un choix de photographies dont ils sont tantôt les auteurs, tantôt les découvreurs.

 

Exposition visible du 07 septembre au 02 octobre 2021 inclus

Hervé se rend au marché du Mas d'Azil avec sa jument, juillet 2019
© Céline Gaille / CAMIGRI - CNRS

structure.s porteuse.s

Une proposition du Centre de Recherches Historiques - CRH (EHESS/CNRS)

En savoir plus

événements liés