Centre de la Vieille Charité

Centre de la Vieille Charité - Cour

Le 25/09/2022

De 15h00 à 16h30

gratuit

Intervenante·s

portrait António de Almeida Mendes
Intervenant•e

Julien Pillet

théâtre

portrait
Intervenant•e

Michel André

théâtre

Portrait de José Rose
Intervenant•e

José Rose

sociologie

À la ligne, une lecture du texte de Joseph Ponthus par Julien Pillet

"A l'abattoir, j'y vais comme on irait à l'abattoir" (Joseph Ponthus)

En entrant dans la lecture de À la ligne de Joseph Ponthus, j'ai ouvert la porte sur une réalité qui m'est inconnue : la vie d'un travailleur intérimaire. Immédiatement j'en ai été saisi, ce monde-là existe, comment avais-je pu l'oblitérer, ne pas le voir, ne pas le penser. C'est en découvrant cette réalité, pourtant bien tangible et terriblement incarnée, qu'une petite honte au fond de moi s'est allumée comme pour me ramener au réel bien concret de l'homme à qui l'on dit, sans considération, qu'il n'a qu'à traverser la rue pour trouver du travail. Le quotidien de ces heures qui défilent à la chaîne sur les lignes d'usine où le monde ouvrier d'hier a laissé place à l'anonymat de l'intérimaire.

Il y a dans À la ligne toute cette ingéniosité invisible pour survivre à la tâche, faire le boulot au mieux, au plus vite et si possible à l'économie. La langue de Joseph Ponthus contient toute la force poétique de son combat pour arracher au temps du travail le peu de temps qu'il reste pour l'écrire (Julien Pillet).

 

Lecture Julien Pillet • Collaboration artistique Michel André • Texte À la Ligne de Joseph Ponthus • © Éditions de La Table Ronde, 2019

 

« Livre puissant, malin, bienveillant, parfois souriant. Essentiel. » (Causette - Isabelle Motrot)

« Un livre-cantate au souffle primordial. » (La Croix - Antoine Perraud)

« [Un] chant épique composé par un cœur à vif dans une langue de poète prolétaire, brute et douce, nue et pure. » (Le Figaro littéraire - Astrid de Larminat)

« Un roman coup de poing, estomaquant, du jamais lu, tout entier tenu dans une scansion effrénée, une sorte de légende des siècles à la Victor Hugo qui nous raconterait l'aujourd'hui. » (Siné Mensuel - Martine Laval)

« Le résultat de cette description âpre a la forme d'une chanson populaire et engagée : un refrain joyeux et des couplets féroces. » (Lire - Estelle Lenartowicz)

« C'est vif, c'est percutant, dur et drôle parfois quand il décrit son "road tripes". C'est de la poésie ouvrière des temps modernes. » (Ouest-France - Loïc Tissot)

« Un long poème de résistance à la violence du monde. » (L'Humanité Dimanche - Michaël Mélinard)

Image : © DR

productions ayant inspiré l'événement

Joseph Pontus, A la ligne, éditions de la Table ronde (2019)

structures porteuses

Théâtre de la Cité

En savoir plus

événements liés

24/09 - 20h00
Spectacles
seul en scène

À la ligne. Feuillets d'usine

Théâtre la Cité

gratuit
sur reservation