Coco Velten

La Halle de Coco Velten

Le 23/09/2021

De 19h00 à 21h00

gratuit

Intervenant·e·s

portrait samba chabani
Porteur de projet

Samia Chabani

Sociologie

portrait samba chabani
Modérat•eur•rice

Samia Chabani

Sociologie

portrait de Virginie Baby Collin
Intervenant•e

Virginie Baby-Collin

géographie

portrait de Marc Bernardot
Intervenant•e

Marc Bernardot

Sociologie

Selon la définition du Programme des Nations Unies pour les établissements humains, un bidonville est la partie défavorisée d’une ville, caractérisée par des logements très insalubres, une grande pauvreté et sans aucun droit ou sécurité foncière. Les bidonvilles constituent un patrimoine qui permet de raconter l’histoire sociale d’un territoire, l’histoire de ces populations constamment perçues comme « en transit ». En effet, l’émergence des bidonvilles à Marseille est la conséquence directe du manque d’anticipation des pouvoirs publics et davantage encore des grands patrons, qui ne se préoccupaient pas de loger ceux qui faisaient tourner leurs usines. À Marseille, cette situation est quasiment contemporaine puisque la résorption du dernier bidonville, La Lorette, ne date que de 1995.  Découvrir et analyser l’histoire des bidonvilles au travers des images et des représentations permet de mieux comprendre les réalités, acteurs et enjeux. C’est un des objectifs est la réappropriation de l’histoire de notre ville. Comment faire vivre la mémoire des lieux disparus ? Les projets urbains dans la ville ont effacé les traces de cette mémoire, que nous tentons aujourd’hui de faire revivre à travers des archives historiques et audiovisuelles.

 

À partir des images d’archives, le café-histoire revient sur l’histoire des différentes formes d’habitat à Marseille, en jalonnant l’émergence des politiques publiques de résorption des bidonvilles, la production du logement ouvrier ou auto construit et la permanence de campements dans les délaissés urbains de la ville.  Des représentations qui permettent de comprendre les stratégies des pouvoirs publics comme des habitants, au fil des rénovations urbaines et de la fabrique de la ville. Les parcours résidentiels participent de la  réappropriation des habitants et révèlent les tensions présents dans l’espace public. Bidonvilles, campements et habitats non ordinaires, circulations et ancrages des migrants à Marseille. Entre mise en perspective historique du logement social et actualité des opérations de rénovation urbaine, la soirée- débat propose de mettre en regard l’ancienneté et l’actualité des formes d’habitats à Marseille, leur réinvention dans le cadre des nouvelles migrations et de leur impact sur la ville. Avec l’émergence de nouvelles propositions d’accueil, la ville s’impose comme échelle opérationnelle des politiques inclusives et de mis en œuvre de l’hospitalité, soumis aux problématiques globalisées et transcalaires.

 

Soirée proposée dans le cadre de la programmation Ancrages - Coco Velten en septembre 2021, notamment du jeudi’on cause !

droits réservés : AD13_72Fi28_94_0001 - Jacques Windenberger - La Lorette
© droits réservés : Jacques Windenberger - La Lorette

structure.s porteuse.s

Association Ancrages

En savoir plus

les partenaires