Présentation

Jean Pierre Cassarino est titulaire d'un doctorat en sciences sociales et politiques, décerné en 1998, par l'Institut Universitaire Européen. Auparavant, il a étudié sciences politiques à l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence où il s'est spécialisé dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) tout en apprenant l’arabe.
Il a vécu et travaillé en Jordanie, Maroc et Tunisie. Actuellement, il suis chercheur principal à la Neighbourhood Policy Chair du Collège d'Europe (Campus Natolin) où il dirige l'Académie Natolin des migrations tout en enseignant et développant des recherches sur la façon dont la migration affecte les schémas de coopération bilatéraux et multilatéraux. Il est également chercheur associé à l'Institut de Recherche du Maghreb Contemporain (IRMC) basé à Tunis. Depuis février 2020, il dirige la Chaire d'Études Migratoires de l'Institut des Hautes Études IMéRA d'Aix-Marseille Université.

Il a été professeur à temps partiel au Centre Robert Schuman pour les études avancées (European University Institute, Florence) où il a supervisé et géré des projets de recherche interdisciplinaires sur les politiques migratoires et développé des enquêtes de terrain mobilisant des institutions partenaires européennes et non européennes (en Afrique du Nord et subsaharienne, Méditerranée et Caucase).
Il a également travaillé pour le Centre international de formation de l'Organisation Internationale du Travail (ITC-OIT). Il a été consultant auprès du Parlement Européen (commission LIBE) sur les politiques de réadmission et le respect des droits de l'homme dans l'UE. Il a également coopéré avec la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) et le Club de l'OCDE pour le Sahel et l'Afrique de l'Ouest (SWAC).
Ses publications et ses principaux intérêts se concentrent sur l'expansion des systèmes réglementaires internationaux et des modèles de coopération bilatéraux / régionaux, et sur la diffusion et l'internalisation des normes et pratiques relatives à la «gouvernance» des migrations internationales, en particulier en ce qui concerne la région MENA et les pays africains.
 

productions suggérées par l’intervenant

  • Le gouvernement des migrations en Tunisie : Vers un nouveau paradigme ?, In Amin Allal et Vincent Geisser, dir., Tunisie : Une démocratisation au-dessus de tout soupçon ? Paris: CNRS Éditions, pp. 295-309, (2018)
  • Nouveaux enjeux du système euro-méditerranéen de la réadmission. In Camille Schmoll, Hélène Thiollet, Catherine Wihtol de Wenden (dir.), Migrations en Méditerranée : Permanences et mutations à l’heure des révolutions et des crises. Paris : CNRS Editions, pp. 75-90, (2015)