Présentation

Duncan Evennou est né en 1988, performeur et metteur en scène français. En 2012, il est diplômé de « l’Ecole Nationale Supérieur d’Art Dramatique du Théâtre National de Bretagne » sous la direction de Stanislas Nordey. Passé par le SPEAP, programme expérimental en Arts et politiques de Sciences Po Paris avec Bruno Latour, il développe désormais un travail interdisciplinaire aux lisières de l’art dramatique, de la sociologie et de l’art visuel autour de trois dynamiques majeures : la création, la recherche et la pédagogie. Il travaille essentiellement avec des auteurs, des metteurs en scènes, des réalisateurs radio, des chorégraphes et des plasticiens aux esthétiques résolument contemporaines : entre autres Emilie Rousset, Stanislas Nordey, Bruno Latour, Lancelot Hamelin, Ulla Von Brandenburg, Ivana Muller, Pauline Simon, Aude Lachaise, Joris Lacoste, Nadia Vonder Heyden ou encore Sophie Aude Picon.

Duncan Evennou est metteur en scène et performeur au sein de la Light House Company qu’il a créée en 2018 en Ile-de-France. Elle explore différents modes de créations théâtraux et performatifs sur des sujets contemporains. En 2016 il lance The Light House Project, un projet d’enquête sur les rêves des habitants de Nanterre en collaboration avec Lancelot Hamelin au Théâtre Nanterre-Amandiers et à la Villa Médicis, qui donnera son nom à la compagnie.

Depuis novembre 2017, il continue sa réflexion sur la figuration des archives au théâtre en développant la performance Matters avec Clémence Hallé, chercheuse en histoires environnementales et spéculatives sur le terme géologique d’« Anthropocène » au sein du laboratoire « Sciences, Arts, Recherche et Création ». Duncan et Clémence se sont rencontrés autour du Programme d’expérimentations en arts politiques de Sciences Po Paris (SPEAP), créé par Bruno Latour, l’année de la commande Paris Climat 2015 : Make it Work. Les artistes de SPEAP et les étudiants en affaires publiques de Sciences Po ont dramatisé en avance le Théâtre des négociations climatiques internationales de la COP21, sur la scène de Nanterre-Amandiers. Deux ans plus tard, ils ont participé à une résidence de La Fabrique de Théâtre en Belgique, en compagnie des Yes Men et de Franck Bauchard, intitulée cette fois le Théâtre de l’Anthropocène. Ils se sont alors emparés des recherches de Clémence pour s’en servir comme d’une matière sensible à transformer au plateau.

    

C’est ainsi qu’est née la maquette de Matters. Le script final de la pièce a ensuite été assemblé lors d’une une résidence de création aux Laboratoires d’Aubervilliers jusqu’au 17 mai 2018 - date de la première représentation publique de la performance.

Matters est présenté dans le cadre de "Allez Savoir" le jeudi 26 septembre à 21h30 à Montévidéo en partenariat avec le Festival Actoral.